Le bondage pour débutants : les meilleurs trucs et astuces

Depuis le film à succès « Cinquante nuances de Gray », l’art du bondage pour augmenter l’excitation sexuelle est définitivement entrée dans les mœurs. Le bondage a été considéré pendant longtemps comme une variante extrême des tendances fétichistes sadomasochistes du jeu sexuel, mais il a une très longue tradition. Aujourd’hui, bien plus d’hommes et de femmes qu’avant sont prêts à admettre qu’ils trouvent le jeu de la domination et de la soumission attrayant et extrêmement pétillant – et c’est une bonne chose

Le bondage – de la tendresse à la force

Bondage

Le bondage est un sujet très vaste. Des légères fixations sur le montant du lit avec des menottes en peluche jusqu’aux fixations habiles avec des cordes nobles jusqu’à l’immobilité complète, tout est possible. L’immobilité complète cependant ne devrait être pratiquée que par des personnes expérimentées, car elle n’est pas totalement inoffensive. Alors comment aborder le sujet du bondage si on n’a pas encore d’expérience, mais une curiosité débridée ? Avant de commencer, sache que la plupart des ustensiles dans ta boîte à outils ou les objets dans ton garage ne conviennent pas au bondage érotique. Les bas en nylon sont tout aussi inadaptés. Si tu veux juste essayer, tu devrais tester tes premières tentatives de bondage avec des écharpes, des cravates ou des ceintures avant d’acheter du matériel de bondage sûr et approuvé.

 

Prépare-toi bien

Bondage vorbereiten

Tu devrais bien préparer tes sessions de bondage, les surprises spontanées ne sont absolument pas appropriées dans ce jeu érotique. Éteins le téléphone portable ! Prends soin d’une température agréable dans la pièce, parce que le bondage demande du temps et du dévouement, personne ne devrait frissonner. Prépare tous les ustensiles avec lesquels tu veux fixer ton/ta partenaire. Rubans, cordes, menottes – tout doit être à portée de main. La lumière tamisée est plus agréable que la lumière froide du néon. Assure-toi qu’il y ait une atmosphère agréable que vous appréciez tous les deux. Lorsque tu joues la partie dominante, prends conscience que ton/ta partenaire se soumet de son plein gré. Ne viole pas cette confiance, car ce n’est que si les deux partenaires ressentent du plaisir lors de ce jeu de rôle que le bondage remplit sa mission. Pour éviter l’embarras, tu devrais apprendre à faire des nœuds appropriés avant ta première tentative de bondage. Le nœud en croix, le nœud en huit et le nœud de chaise sont appropriés pour les premières sessions de bondage. Observe comment ces nœuds ou d’autres nœuds similaires sont noués et essaie-les d’abord sur toi.

Les outils de bondage appropriés

Fessel für anfänger

Pour commencer, des menottes ou des fixe-poignets peuvent suffire à attacher ton/ta partenaire. À un niveau plus sophistiqué, tu peux aussi utiliser des fixe-pieds ou des écarteurs de jambes. Ces ustensiles sont faciles à manipuler et peuvent être enfilés et enlevés facilement. Une fois que tu auras découvert ta passion pour le bondage, tu voudras certainement attacher ton/ta partenaire avec des cordes ou des rubans. La meilleure façon est d’acheter une authentique corde de bondage, parce qu’elle est facile à attacher et confortable pour ton/ta partenaire. Ces cordes sont particulièrement flexibles et ne frottent pas sur la peau. Alternativement, tu peux utiliser des rubans de soie ou de satin adaptés au bondage.

 

Tout est possible, mais ne doit pas être imposé – mettez-vous d’accord avant de commencer

Bondage

Jouer avec la dominance et la soumission exige un grand sens des responsabilités. Tout doit être discuté en détail au préalable sans exception. Qui attache qui, quelles parties du corps peuvent être attachées et quelles parties du corps ne doivent absolument pas être attachées. La communication avant et pendant la séance est essentielle et peut prévenir les accidents. La situation doit toujours rester sous contrôle, rien ne doit être fait contre la volonté de la personne attachée. Clarifiez aussi si vous voulez en rester au bondage ou si d’autres variantes du jeu de la dominance peuvent être pratiquées. Les coups légers avec la main ou la pagaie, les petits coups de fouet ou l’utilisation d’un bâillon ne sont autorisés que si la personne qui se soumet y consent. Rappelle-toi toujours que ton/ta partenaire est impuissant/e. Il/Elle ne peut pas se défendre, c’est ce qui le/la rend si attirant/e. Mais la combinaison de la douleur et du plaisir ne doit jamais dépasser la limite convenue. Ne laisse jamais ton/ta partenaire attaché seul/e, même si de tels jeux de pouvoir ont leur charme. Tu devrais toujours être en mesure d’intervenir en cas de complications.

Des conseils pour les premières sessions de bondage

Le but du bondage est d’augmenter la tension érotique et de vivre le désir avec beaucoup de passion. Ce qui est décisif, c’est que tout se fasse d’un commun accord. C’est le commandement suprême ! Rien ne doit être fait contre la volonté du/de la partenaire ! La forme la plus simple de bondage est certainement l’immobilisation des mains avec des fixe-poignets ou la fixation au montant du lit. De cette façon, ton/ta partenaire n’a plus aucune influence sur la façon dont tu le/la touches et où tu le/la touches. Tu peux renforcer cet effet en bandant les yeux de ton/ta partenaire avec un masque. Lorsque toi et ton/ta partenaire aimez ces variations légères de jeu, vous pouvez lentement gravir les échelons.

La sécurité est la priorité absolue !

Lors de la fixation, ton/ta partenaire doit se sentir à l’aise, ce qui signifie que tu ne dois pas trop serrer les cordes. N’oublie pas qu’une corde trop serrée peut aussi causer des blessures. Si tu serres trop certaines parties du corps, cela peut causer des points de pression, une irritation des nerfs et, dans le pire des cas, le blocage de vaisseaux sanguins importants. Si le haut du corps est attaché, des difficultés respiratoires peuvent survenir. Il est donc important d’observer attentivement ton/ta partenaire et de percevoir ses réactions corporelles. Si la peau devient blanche ou même bleue quelque part, la corde de bondage est définitivement trop serrée. Dans un tel cas, les cordes doivent être relâchées immédiatement.

Sûr, plus sûr, le mot-code

Safe word

Assurez-vous de vous entendre sur un mot-code ! Dans la ruée vers le plaisir, vous risquez de dépasser les bornes. Un cri ne peut pas nécessairement être interprété correctement. Est-ce un cri de douleur, de peur ou de plaisir ? En particulier pour les activités maître-esclave, il faudrait convenir d’un mot-code. Il doit s’agir d’un mot sans ambiguïté qui n’a rien à voir avec les actions en cours. Des mots tels que noms de villes, de fruits, de légumes ou même un mot provenant du monde du travail sont les mieux adaptés. Si ce mot est prononcé, toutes les activités doivent être interrompues immédiatement et les fixations relâchées.

Vivre le désir

Si tu respectes tous ces points, rien ne s’oppose plus à tes premières expériences de bondage. Profite du jeu de la dominance et de la soumission. Respecte les règles et familiarise-toi progressivement avec le sujet. Plus tu deviendras un expert dans ce domaine, plus la séance de bondage avec ton/ta partenaire sera satisfaisante et excitante.

COMMENTAIRES